CANAL LOMBAIRE ETROIT

  • DEFINITION ET CAUSE


    Le canal lombaire étroit correspond à un rétrécissement progressif du canal par lequel passent les nerfs destinés aux membres inférieurs et au périnée. Ce rétrécissement, ou sténose, est la conséquence de l'arthrose de la colonne vertébrale. En effet, au fur et à mesure que l'arthrose se développe, les tissus et ligaments vont s'affaisser, puis bomber dans le canal. Les articulations entre les vertèbres vont se déformer et s'élargir (ostéophyte ou bec de perroquet). Parfois, les vertèbres vont même glisser progressivement les unes par rapport aux autres (spondylolisthésis dégénératif, scoliose ou dislocation).



  • évolution


    Les nerfs vont s'adapter à ce rétrécissement pendant toute la première période de cette maladie, qui peut rester totalement silencieuse pendant des années. Puis à partir d'un certains degré de sténose, l'atteinte nerveuse va se manifester par des douleurs et/ou des difficultés à marcher.



  • possibilités de traitement


    A l'heure actuelle, il n'existe aucun traitement pour empêcher l'arthrose de la colonne vertébrale de se développer, ni même pour ralentir son évolution ; Il n'y a donc aucun traitement à mettre en place tant que la personne ne souffre pas de son canal lombaire étroit. Lorsque les symptômes apparaissent, le traitement médical va associer les médicaments antalgiques et anti-inflammatoires et parfois des massages ou des infiltrations. Le but de ce traitement est de calmer l'inflammation autour des racines nerveuses comprimées et d'attendre une possible résolution de la crise. La tendance générale est tout de même à l'aggravation progressive, souvent sur plusieurs années. En fonction de l'évolution, le médecin et le patient vont se faire une idée sur l'efficacité de ce traitement et prendre un avis chirurgical si ce n'est pas le cas.



  • principe du traitement chirurgical


    Si l'évolution n'est pas bonne, le chirurgien, en fonction de la gravité des symptômes présentés par le patient, de la durée d'évolution et de la sévérité du canal lombaire étroit, va se prononcer sur la nécessité ou non de recourir à une chirurgie pour décomprimer les racines nerveuses souffrantes. Il s'agit d'une chirurgie qui s'effectue par le dos. Le but est de retirer une portion de la partie arrière de la vertèbre (laminectomie) pour redonner la place suffisante aux racines nerveuses et permettre à la colonne de poursuivre son vieillissement sans entraîner de nouveaux phénomènes compressifs. En cas d'instabilité entre les vertèbres, il est indispensable de compléter cette libération nerveuse par un renfort de la colonne ostéosynthèse) pour stopper le glissement vertébral.



  • Temps d'hospitalisation moyen


    3 à 7 jours (il s'agit des durées les plus souvent constatées)



  • Temps de convalescence


    Une période de convalescence est indispensable, au minimum pendant les 4 à 6 semaines qui suivent la chirurgie. En fonction de la sévérité des symptômes avant l'intervention cette période pourra se prolonger. La convalescence n'est pas synonyme de repos au lit. Les efforts, le port de charges, les trajets automobiles devront être limités pendant cette période. La marche à pied est souvent profitable. La récidive douloureuse pendant la convalescence est souvent la conséquence d'une surcharge d'activité et aura tendance à disparaître au repos.