SCOLIOSE DU VIEILLISSEMENT

  • DEFINITION ET CAUSE


    La scoliose dégénérative est une pathologie liée à l'usure progressive des moyens d'union des vertèbres entre-elles (disques, ligaments et articulations). L'atteinte part souvent de la région lombaire, mais peut parfois remonter jusqu'à la partie haute du dos. Les vertèbres vont avoir tendance à glisser les unes par rapport aux autres, ce qui va entraîner, à la fois, une déformation de la colonne en S et une difficulté à se redresser complètement en position debout. Cette pathologie est très souvent associée au Canal lombaire étroit



  • évolution


    Il s'agit d'une pathologie du vieillissement de la colonne vertébrale, qui commence dans la seconde moitié de vie, dont l'aggravation est lente et progressive et dont les symptômes vont devenir invalidants chez les personnes âgées.



  • possibilités de traitement


    L'entretien de la musculature de la sangle abdominale et des muscles paravertébraux est indispensable tant pour la prévention des déformations de la colonne que pour la prise en charge du mal de dos. Lorsque les douleurs apparaissent, le traitement médical va associer les médicaments antalgiques et anti-inflammatoires et parfois des massages ou des infiltrations.



  • principe du traitement chirurgical


    Comme toujours, les indications de traitement chirurgical doivent être posées au cas par cas. Le but de la chirurgie, ici, est triple :

    - neutraliser le mouvement dans les zones arthrosiques (arthrodèse) pour calmer les douleurs souvent lombaires
    - redresser et rééquilibrer la colonne vertébrale pour diminuer les tensions musculaires, sources de douleurs et d'épuisement à la marche
    - Libérer les racines nerveuses comprimées en cas de canal lombaire étroit associé, pour traiter durablement les sciatiques et permettre une récupération de la force dans les jambes.



  • Temps d'hospitalisation moyen


    7 à 15 jours, selon qu'une ou deux interventions soient nécessaires (il s'agit des durées les plus souvent constatées.



  • Temps de convalescence


    Un séjour de 3 semaines en centre de rééducation est souvent indispensable, à la sortie de la clinique. Le transfert se fait en ambulance. La prise en charge sera multidisciplinaire (médecin rééducateur, médecin de la douleur, kinésithérapie, ergothérapie). Le but du séjour est la surveillance des pansements, la gestion de la douleur, l'apprentissage en école du dos des gestes adaptés à la vie quotidienne et la récupération d'une autonomie suffisante pour le retour à domicile. La période totale de convalescence s'étend au minimum sur les 3 à 6 mois qui suivent la chirurgie. En fonction de la sévérité des symptômes avant l'intervention cette période pourra se prolonger. Le corset doit être porté pendant la journée pendant les 3 premiers mois. La convalescence n'est pas synonyme de repos au lit. Les efforts, le port de charges, les trajets automobiles devront être limités pendant cette période. La marche à pied est souvent profitable. La récidive douloureuse pendant la convalescence est souvent la conséquence d'une surcharge d'activité et aura tendance à disparaître au repos.