LA HERNIE DISCALE

  • EN SAVOIR+



    A lire : Seul un praticien expérimenté peut poser un diagnostic précis en pathologie vertébrale. Le rôle du praticien est de déterminer le caractère pathologique ou non d'une anomalie discale ou vertébrale découverte sur un examen d'imagerie. Il devra alors en préciser le risque et le potentiel évolutif, élément capital dans la décision thérapeutique. Enfin, son diagnostic permettra d'identifier parmi ces anomalies, celles qui ne sont pas responsables de symptomes, qui ne sont pas porteurs de risques et qui ne nécessiteront donc pas de traitement particulier.

    • SYMPTOMES

    Le plus souvent, les symptômes commencent après un effort banal, par une violente douleur dans la région lombaire, suivi, après un délai allant de quelques minutes à quelques jours, de l'apparition d'une douleur dans une des deux jambes.
    Cette douleur dans les jambes correspond à la compression par la hernie, d'une racine nerveuse qui passe en arrière du disque, et qui descend dans la jambe selon un trajet très précis. On parle de sciatique quand les racines comprimées sont celles qui passent en arrière de la jambe et de cruralgie quand elles passent en avant de la cuisse. Parfois la douleur descend jusqu'au bout des pieds, parfois elle n'est ressentie que dans la fesse, dans la cuisse ou dans le mollet.
    En plus de cette douleur, il peut exister des fourmillements, des anesthésies et mêmes des paralysies, c'est à dire des pertes de forces souvent localisées (aux orteils, au pied ou au genou). Ces symptômes quand ils apparaissent doivent amener le patient à consulter en urgence car ils traduisent que des lésions graves sur la racine nerveuse sont en train de se constituer, potentiellement définitives.

    Il faut comprendre que la hernie discale provient quasiment toujours d'un disque malade : c'est la discopathie. Il faut alors différencier les douleurs de sciatique et de cruralgie, causéés par la hernie discale en comprimant la racine nerveuse, et les douleurs lombaires ( lombalgies ou mal de dos), causée par la maladie discale (discopathie).


    • LES EXAMENS

    Les hernies discales sont parfaitement bien diagnostiquées par un scanner ou une IRM. La réalisation d'un de ces deux examens est indispensable avant de demander un avis opératoire à un chirurgien.


    • LA CHIRURGIE

    L'ablation chirurgicale de la hernie discale est faite par microchirurgie. L'intérêt de la microchirurgie est de limiter au maximum la taille de la cicatrice et l'écartement des tissus jusqu'à la hernie. Une fois la hernie retirée, le nerf décomprimé va reprendre sa place.


    • CONSEILS POST-OPERATOIRES

    A la clinique : Le premier lever se fait dès le lendemain de l'intervention. Le kinésithérapeute vous apprend et contrôle les gestes que vous aurez à effectuer pendant toute votre convalescence : la manière de se lever, se coucher, se baisser, ramasser des objets au sol, faire sa toilette. Dès le premier jour, vous retrouverez une certaine autonomie pour ces gestes de la vie quotidienne. Le retour à domicile se fait le plus souvent en ambulance, le deuxième jour qui suit l'intervention. Les prescriptions de soins de pansement, de médicaments antalgiques et d'arrêt maladie jusqu'à la consultation de contrôle vous seront délivrés à la sortie.

    Un chirurgien du CCV Montpellier est systématiquement de garde et joignable en cas d’urgence 24h/24. Pour le joindre cliquez ici